Quitter KK

22 07 2008

J’étais un peu triste le jour où j’ai quitté Kota Kinabalu. MOn horaire pour Sandakan avait beau être super cool, j’ai eu un coup de foudre pour KK. Et les coups de foudre, ça ne s’explique pas.. Est-ce le fait de se retrouver dans une ville cosmopolitaine si près de la jungle et d’îles où l’on peut faire du snorkeling? Pour le marché où je peux me procurer tous les fruits que j’aime tellement et de la bouffe pour vraiment pas cher? J’aurais aimé y rester plus longtemps, expérimenter y vivre. J’y reviendrai certainement.

Je logeais à l’hôtel Le Meridien, qui est à côté du night market et juste en face du marché sur le bord de mer. C’est là que j’ai pris mon dernier souper à KK. Ici, on achète son poisson cuit sur le BBQ et un sachet de riz cuit et un sachet de légumes, tout ça en portion individuelle.

Ou, on peut aussi choisir d,y aller pour le buffet. Le prix est évalué à l,oeil, selon la quantité que l’on met dans son assiette.

Je me suis évidemment achetée plein de fruits au marché pour apporter à Sandakan où je n’aurai possiblement pas l’occasion d’aller dans un marché. Des morceaux de Jack fruit, un sac de snake fruits, et puis des morceaus de Durian, que j’ai évidemment mangé immédiatement, parce que comme dit Maurice : «It smells like hell but it tastes like heaven».

D’ailleurs la grande majorité de ce que je rapporte au Canada se mange. Des sauces, du poivre de Sarawak, du thé de Sabah, du chocolat de Bornéo, des fruits séchés, des croustille de Jack fruit, des chips aux saveurs weird, etc…

Ai-je trop abusé des bonnes saveurs malaisiennes? Wii fit saura bien me le dire à mon retour. Je commence sérieusement à me demander ce que sera son verdict… Hmmm, quel est mon IMC post-Malaisie?