Le monde appartient à ceux qui se lèvent tôt

9 09 2008

Je ne sais pas pourquoi, mais en vieillissant, j’ai commencé à me lever vraiment tôt. Mes parents se souviennent encore de mon adolescence, lorsque je pouvais me lever à midi! Maintenant, j’ai beau me coucher super tard, impossible de dépasser 8h du matin. Et 8h, je considère ça une grasse matinée. Mais comme je n’ai pas de cadran, c’est mon corps qui décide de se lever aussi tôt depuis quelques années.

Je suis loin de m’en plaindre, j’adore le matin! C’est tellement calme, c’est tellement beau. Tranquillement, on peut observer, écouter, sentir le monde se réveiller. Par les voitures ou bien les gens qui se font plus nombreux dans la rue, par nos voisins qui commencent à faire du bruit en marchant ou en écoutant la radio et puis, par les odeurs de café et des toasts, qui viennent encore une fois de nos voisins.

À la maison, c’est mon moment le plus productif. Ça travaille bien! En plus,  je ne reçois ni email ni téléphone pour me déconcentrer.

Et la lumière est si jolie, parfois timide, avec un peu de reflets sur la rosée. Avec celle de la fin d’après-midi, c’est définitivement la meilleure pour prendre des photos.

Voici des photos prises un matin à St-Hubert-de-Témiscouata.

Publicités