Le monde appartient à ceux qui se lèvent tôt

9 09 2008

Je ne sais pas pourquoi, mais en vieillissant, j’ai commencé à me lever vraiment tôt. Mes parents se souviennent encore de mon adolescence, lorsque je pouvais me lever à midi! Maintenant, j’ai beau me coucher super tard, impossible de dépasser 8h du matin. Et 8h, je considère ça une grasse matinée. Mais comme je n’ai pas de cadran, c’est mon corps qui décide de se lever aussi tôt depuis quelques années.

Je suis loin de m’en plaindre, j’adore le matin! C’est tellement calme, c’est tellement beau. Tranquillement, on peut observer, écouter, sentir le monde se réveiller. Par les voitures ou bien les gens qui se font plus nombreux dans la rue, par nos voisins qui commencent à faire du bruit en marchant ou en écoutant la radio et puis, par les odeurs de café et des toasts, qui viennent encore une fois de nos voisins.

À la maison, c’est mon moment le plus productif. Ça travaille bien! En plus,  je ne reçois ni email ni téléphone pour me déconcentrer.

Et la lumière est si jolie, parfois timide, avec un peu de reflets sur la rosée. Avec celle de la fin d’après-midi, c’est définitivement la meilleure pour prendre des photos.

Voici des photos prises un matin à St-Hubert-de-Témiscouata.





Taking a Kayak

8 09 2008

Le lendemain,  on a opté pour le Kayak. Le soleil était au rendez-vous, alors c’était parfait pour s’aventurer sur le lac de la Grande-Fourche.

En matinée, nous sommes allés faire un petit tour pour s’échauffer, mais nous sommes revenus un peu avant dîner. J’avais le goût de marcher un peu, alors nous sommes allés monter la cote derrière le chalet (c’est trois fois plus long monter la cote que le mont la butte Citadelle!!). Un peu après le lunch, nous sommes repartis pour notre vrai tour. Destination: le marais, à l’autre bout du lac.

Dans le marais, on a vu deux oiseaux de proie différents. Il y en a un qu’on a observé assez longtemps.

Lorsqu’il s’est envolé, on l’a suivi. Il est allé se percher sur un arbre. On a pu l’observer de plus près. Personnellement, je n’y connais rien en oiseau et je n’ai pas vraiment la fibre de l’ornithologue en moi. Mais mon père oui, alors il savourait ce moment. D’ailleurs il a cherché dans un livre en arrivant et a trouvé le nom de l’oiseau, mais je ne m’en souviens plus.

Pendant que mon père observe, moi je prends des photos…

Finalement, notre tour d’après-midi aura été de 3h30-4h.  C’était vraiment sympa. On était pratiquement les seuls sur le lac.





Un mont? Vraiment??

7 09 2008

Pour ma première journée à St-Hubert-de-Témiscouata, mon père avait prévu une journée de randonnée. Après déjeuner, nous avons donc préparé un lunch et nous sommes partis vers le Mont Citadelle. Puisqu’ils n’étaient jamais allés, ni lui ni sa blonde ne connaissaient sa hauteur.

Sur notre route, nous avons vus des mulots et des couleuvres, la plupart écrasé par les VTT. Il y avait des pancartes interdisant aux VTT de circuler sur cette route réservée aux vélos et aux piétons, mais clairement, ça ne les empêche pas d’y aller. On en a croisé quelques-uns sur notre route, alors qu’on n’a croisé ni cycliste ni piéton…

Après environ 1h30-2h de marche, nous sommes arrivés au bas du Mont Citadelle. Apparemment, un gros montant sera investi pour en faire un parc d’activités. On ne sait pas encore ce qu’ils vont faire, mais j’imagine qu’il y aura un sentier d’hébertisme et autres trucs du genre.

Finalement, je ne sais même pas si ça nous a pris 10 minutes pour arriver au sommet!!! Ce n’est définitivement pas ici qu’on peut satisfaire une envie de hiking. Et puisque c’est un mont de ski, je me suis sérieusement demandé qui, à moins d’être débutant, pouvait bien choisir de venir y faire du ski. Dévaler une pente doit prendre au max 15 secondes! 😉

Selon le dictionnaire, un mont est «une importante élévation de terrain». Serait-il donc plus juste de dire la colline (petite élévation de terre de forme arrondie) ou bien la butte (petite élévation de terre). Alors, voici la vue au sommet de la butte Citadelle:

Il était beaucoup trop tôt pour dîner alors on est repartit avec notre lunch vers la plage municipale où on s’est fait un pique-nique. Et puis, on est repartit vers le chalet en arrêtant chez des amis à eux qui ont quitté la ville pour faire un retour à la Terre. Ils ont un petit jardin assez complet. J’aimais bien leur épouvantail!

Et ils ont aussi une mini ferme avec des cochons très accueillants.

Je trouve drôle cette photo où les moutons ont l’air evil!

Et puis celle-ci, prise à travers une vitre très sale! C’est mon père qui ramasse des oeufs frais dans le poulailler!

Ce qui est certain, c’est que pour un dépaysement de la ville, c’est un bon arrêt à faire!

*** Mes photos ont été prises avec mon cellulaire Nokia N95